Découvrez-nous

Sacqueboutae

Né d’une volonté commune, SACQUEBOUTAE est composé de cinq sacqueboutistes, Rémi BARBERON, Hugo LIQUIÈRE, Vincent SANTAGIULIANA, Andrea CALCAGNO et Julien MIRO, accompagnés de Guillaume SÉRÉ à la percussion.

Fruit de leur rencontre lors de leurs études au CNSMD de Lyon, ils proposent des programmes variés, allant de la danse profane à la musique sacrée.

Afin d’élargir leur répertoire, ils collaborent aujourd’hui avec la chanteuse Célia HEULLE, la continuiste Anne-Catherine VINAY et la percussionniste Lou RENAUD-BAILLY.

L’ensemble est à géométrie variable selon les programmes interprétés.
Soutenu dès sa création en 2013 par les Sacqueboutiers de Toulouse, l’ensemble remporte le 2ème Prix du Concours International RICA en 2016.

previous arrow
next arrow
Slider

La Sacqueboute

 

Elle  tire son nom des verbes du vieux français saquer (tirer) et bouter (pousser), ce qui correspond au mouvement produit par le musicien lorsqu’il joue de cet instrument. Son nom apparaît pour la première fois sur des  feuilles de paie de musiciens retrouvées dans les archives de la ville de Braunschweig en Allemagne en 1403.
Elle connaît son âge d’or à Venise au XVIIème siècle grâce à sa mise en valeur par des compositeurs comme Dario CASTELLO, Giovanni GABRIELI, Claudio MONTEVERDI ou Heinrich SCHÜTZ.
Elle a été utilisée à partir de la Renaissance jusqu’au Baroque autant pour accompagner des voix que d’autres instruments, que ce soit dans la musique religieuse ou profane, des bals, dans la musique militaire ou civile ou animer d’autres types d’événements.
Avec l’arrivée de l’Orchestre, et donc le besoin d’un volume sonore toujours plus important jusqu’à nos jours, la sacqueboute s’est transformée. Le trombone, nom qu’on lui donna par la suite, possède une perse plus large et un pavillon plus évasé.
Tout comme les voix et le trombone moderne, la sacqueboute possède plusieurs tessitures principalement jouées qui sont alto, ténor et basse et qui correspondent à plusieurs instruments du plus court au plus long en allant vers le grave.