Les Artistes

Célia Heulle

Célia Heulle

Mezzo-Soprano

La mezzo-soprano Célia HEULLE commence la musique par le chant choral, tout d’abord au sein de la maîtrise La Perverie de Nantes avec Gilles Gérard, ensuite, en chœur mixte sous la direction de Valérie Fayet, Nicole Corti et Régine Théodoresco.

Elle participe également à des productions lyriques dans les opéras : l’Opéra National de Paris, l’Opéra Orchestre National de Montpellier et l’Opéra de Saint Etienne.

Elle découvre le chant soliste avec Yves Sotin, et effectue quatre années d’études dans la classe de chant lyrique de Natascha Rousseau-Siehoff et Jean-François Rouchon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. En 2016, elle obtient un master de chant lyrique au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse, dans la classe de Brian Parsons et Sylvie Leroy.

Célia se produit lors de récitals mais également en tant que soliste pour des oratorios. Elle prête également sa voix à l’ensemble de musique ancienne Sacqueboutae. En mars 2018, avec l’Orchestre National de Lyon, dirigé par Leonard Slatkin elle incarnait la troisième Bergère de l’œuvre Peer Gynt composé par Edvard Grieg.

Anne-Catherine Vinay

Anne-Catherine Vinay

Continuiste

En tant que chef de chant, elle est régulièrement engagée à l’Opéra de Lyon : Orfeo de Glück dirigé par Franz Brüggen, Orfeo de Monteverdi avec Philipp Picket, Le couronnement de Poppea avec William Christie, Alcina de Haendel dirigé par Alessandro de Marchi, La Clémence de Titus de Mozart par Jérémie Rohrer, Les Noces de Figaro et Don Giovanni avec Stefano Montanari, jouant également le pianoforte.

Elle travaille régulièrement avec Jean-Claude Malgoire, pour Orlando et Giulio Cesare de Haendel, l’Anima del filosofo de Haydn. Anne-Catherine Vinay joue régulièrement sous la direction de Marc Minkowsky, Franz Brüggen, Christophe Coin, Paul Mc Creesh, Laurence Cummings, Enrico Onofri, Ton Koopman avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre d’Auvergne avec Arie van Beek. Elle est membre fondateur de l’ensemble Unisoni et joue tant en France qu’à l’étranger. Titulaire du CA de Musique Ancienne, Anne-Catherine Vinay enseigne en tant que Chef de chant – Claveciniste au CNSMD de Lyon depuis 1992.

Lou Renaud-Bailly

Lou Renaud-Bailly

Percussioniste

Née en 1989, Lou Renaud-Bailly intègre le CNSMD de Lyon dans la classe de Jean Geoffroy, Henri-Charles Caget et Philippe Labadie, et obtient son master en 2017. Sensibilisée au théâtre musical, à l’improvisation et à la musique ancienne, son identité s’affine au contact des compositeurs ; elle travaille en étroite collaboration avec nombre d’entre eux parmi lesquels Bertrand Plé, François Vallet ou encore Maxime Mantovani.

Dans cet élan, elle entreprend son Artist Diploma, à l’issu duquel est créé son premier spectacle, Chroniques Cosmiques. Son goût pour la création s’affirme au côté des membres de l’ensemble TaCTuS dans le spectacle jeune public L’appel de la Forêt puis avec L’Arbre en Poche de Claire Diterzi. En outre, Lou est fréquemment invitée à jouer au sein d’orchestres et d’ensembles de musique ancienne tel que l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra de Lyon, l’Opéra de Saint-Étienne, l’Ensemble Correspondances… Son duo flûte à bec et percussions, au côté de Clémence Niclas, fera prochainement l’objet d’une création, intitulée Lubulus et Alaïs, en partenariat avec les Jeunesses Musicales de France pour la saison 2021-2022.

Lou est soliste aux Percussions de Strasbourg depuis 2020, et artiste associée de l’ensemble TaCTuS depuis 2018.

Rémi Barberon

Rémi Barberon

Sacqueboute basse

Rémi Barberon débute le trombone à Orléans auprès d’Alain Recordier. Il se spécialise ensuite parallèlement pour le trombone basse auprès de Frédéric Potier à Lucé. Il obtient son DEM à l’ENM d’Orléans en 2006 et rentre au CNSMD de Lyon dans la classe de Frédéric Potier. Il obtient son Master en 2011 et complète sa formation en effectuant un Artist Diploma au CNSMD de Lyon ainsi qu’un Master de musique de chambre avec le Quatu’Or en Cuivres.
Rémi Barberon est actuellement professeur de trombone à l’ENM de Villeurbanne et trombone basse à l’Orchestre de Pau. Il était auparavant professeur assistant au Crr de Lyon. Il est régulièrement invité à jouer dans les grands orchestres nationaux comme l’Opéra de Paris, Monte-Carlo, Orchestre Philarmonique de Radio France, Capitole de Toulouse, Opéra de Marseille, Opéra de Lyon, Strasbourg, Montpellier.
Membre fondateur de l’Académie de cuivres et percussions de Larmor-Plage, il consacre une part importante de son activité à la promotion de son instrument à travers le Quatu’Or en Cuivres et l’ensemble Sacqueboutae avec lequel il remporte le 2nd prix du concours RICA à Toulouse en 2016.

Vincent Santagiuliana

Vincent Santagiuliana

Sacqueboutes alto & ténor

Né à Albertville en 1989, Vincent Santagiuliana débute très jeune ses études musicales à l’école de musique d’Ugine (73) où il commence le trombone. Puis, il intègre le CNR d’Annecy où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) de Trombone en 2007, dans la classe de Jean-Michel Frecaut. Il poursuit ses études musicales au CRR de Rueil-Malmaison (92) dans la classe d’Alain Manfrin, où il obtient un prix d’Excellence. En 2009, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Michel Becquet et Alain Manfrin, où il obtient le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) spécialité Trombone et une licence de Musicologie en 2012 et le Master spécialité Trombone, Mention TB en 2014. Il a également étudié la sacqueboute, dans la classe de Daniel Lassalle où il a obtenu un Master en 2016. En 2013, il obtient un Master de musique de chambre, avec le Quatu’Or en Cuivres, dont il est le co-fondateur, et en 2016 il obtient un 2ème prix international avec l’ensemble de musique ancienne Sacqueboutae.

Il a créé et organise le stage estival de trombone Trombon’Alpes depuis 2010.

Il est régulièrement appelé à travailler avec des orchestres nationaux, tels que l’orchestre philharmonique de Radio France, l’orchestre national de Montpellier, l’orchestre national de l’Opéra de Lyon, l’orchestre national de l’Opéra de Paris, l’Opéra National de Lorraine, l’orchestre national de Lyon, ou encore l’orchestre national de Lorraine, l’orchestre de Saint-Etienne, ainsi que dans des ensembles de musique ancienne tels que Le Concert de l’Hostel Dieu, Les Sacqueboutiers de Toulouse, Hespèrion XX de Jordi Savall.

En parallèle, il se passionne pour la pédagogie et enseigne au sein du stage Trombon’Alpes et dans l’école de musique de Quincieux (69).
Depuis Novembre 2016, Vincent est tromboniste à l’orchestre de Pau – Pays de Béarn.

Hugo Liquière

Hugo Liquière

Sacqueboute ténor

Hugo Liquière est originaire de Saint-Affrique dans l’Aveyron. Initié au trombone à Saint-Affrique auprès de Stéphane Trepp, Hugo Liquière en approfondit l’étude à ses côtés et intègre parallèlement les cours de Daniel Lassalle et David Locqueneux au CRR de Toulouse. Il découvre auprès d’eux la sacqueboute, instrument pour lequel il se passionne rapidement et dont il poursuit l’étude – après son DEM de trombone en 2012 – au sein du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon avec Daniel Lassalle, codirecteur des Sacqueboutiers, ensemble de cuivres anciens de Toulouse. Il obtient un Master de musicien interprète en Sacqueboute en 2017 dont le projet de recherche est orienté sur la pédagogie. Dès 2008, il enchaîne les
expériences pédagogiques, au CRD d’Aurillac, à l’école de musique de Marcillac-Vallon et dans plusieurs conservatoires de la région lyonnaise.
Son parcours s’enrichit de nombreux concerts et enregistrements avec les Sacqueboutiers, ensemble de cuivres anciens de Toulouse, le Concert d’Astrée, La Grande Ecurie Et La Chambre Du Roy, l’Orchestre National du Capitole, le Concert de l’Hostel Dieu, L’Opéra National de Marseille, L’Orchestre Philharmonique De Monte Carlo, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Symphonique de l’opéra de Toulon, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn, Les Forces Majeures et les ensembles Sacqueboutae, Nulla Dies Sine Musica et Agamemnon, Le Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz, le Jeune Orchestre Atlantique,… Il est amené à jouer sur des instruments d’époques et d’origines différentes Renaissance, classiques, romantiques français ou allemand et modernes sous la baguette de chefs comme Philippe Herreweghe, Laurence Equilbey, Georges Prêtre, François- Xavier Roth, Emmanuelle Haïm, Jean-Claude Malgoire, Maurizio Benini, Pinchas Steinberg, Gianluigi Gelmetti, Lawrence Foster…

Il participe régulièrement à des événements tels que le Festival de la Chaise Dieu, le Festival Radio France de Montpellier, le Festival Berlioz, l’International Trombone Festival, le Festival du Monastier, l’Embaroquement Immédiat, le Festival des lumières de Lyon et celui de Montmorillon, Labeaume en musique, Cuivres en Dombes, le Festival de l’Abbaye aux Dames de Saintes…

Julien Miro

Julien Miro

Sacqueboute ténor

Né à Blanc Mesnil en 1986, Julien débute le trombone en 2004 avec Jean Pierre Albouy au CRD du Tarn. Etudiant en Droit à Aix en Provence – ville riche en opportunités musicales – il y rencontre Gilbert MANSIO, professeur passionné, auprès duquel il poursuit sa formation instrumentale. Le trombone devient très vite une passion dévorante qui se concrétise dans un premier temps par un D.E.M au Conservatoire Darius-Milhaud. Son désir d’apprendre le mène ensuite à Aubervilliers-la Courneuve où il se perfectionne avec le regard rigoureux de Daniel Breszynski, trombone solo de l’Opéra Bastille.
Orchestres symphoniques, formations en musiques actuelles, projets pédagogiques en jazz, orchestres de variétés, musique de chambre, les possibilités de l’instrument lui offrent de très belles opportunités stylistiques.
Attiré par cette ouverture musicale fantastique, il a eu l’opportunité de suivre la formation de David Locqueneux et Daniel Lassalle au Conservatoire de Toulouse. Cette rencontre fut déterminante pour son orientation musicale. C’est avec Daniel Lassalle, pédagogue très engagé, que Julien a pu s’épanouir dans une formation très riche au CNSMD de Lyon, en musiques anciennes. Titulaire d’un master d’interprète, d’un master de pédagogie et du Certificat d’Aptitude, il se passionne pour la pédagogie. Il enseigne au Conservatoire Départemental du Tarn et développe de nombreux projets transversaux grâce aux ouvertures stylistiques que lui offre le trombone. Aujourd’hui professeur de trombone et de sacqueboute au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier, il enseigne avec Elisabeth Montion-Rebreyend et joue dans de nombreuses formations.

Andrea Calcagno

Andrea Calcagno

Sacqueboute ténor

Né en 1989 à Genova (Italie), il commence à étudier le trombone à l’âge de douze ans à l’école de musique de Cogoleto. En 2008, il entre au Conservatoire de Monaco Monte-Carlo, dans la classe de Jean-Yves MONIER où il obtient en 2011 son DEM mention très bien et le Diplôme de spécialisation mention très bien. Cette même année, il est sélectionné sur concours à l’Aspen Music Festival (Colorado) pour une durée de deux ans. Il intègre ensuite les classes de Michel BECQUET, Alain MANFRIN et Daniel LASSALLE au CNSMD de Lyon où il obtient le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) en Trombone et Sacqueboute mention très bien. Il suit également des cours de perfectionnement auprès de Fabrice MILLISCHER, Per BREVIG, Joe ALESSI et Stefan SCHULZ.
Fin 2015 il remporte le 2ème prix au Concours International de trombone « Città di Porcia » et obtient la place de Trombone Solo à l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine à Nancy. Actuellement il est membre de MonacoBrass, du Quintette Invictus et travaille régulièrement avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de l’Opera de Lyon, l’Orchestre National de Radio France, l’Orchestra del Teatro Carlo Felice di Genova, l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy et Les Sacqueboutiers de Toulouse.